La Semaine Vétérinaire n° 1947 du 03/06/2022

Médecine interne

FORMATION MIXTE

Marine Neveux

D’après l’intervention d’Isabelle Desjardins, directrice adjointe à la clinique équine à VetAgro Sup, sur les fièvres isolées présentée le 25 novembre 2021 lors des Sixièmes Rencontres du Respe (réseau d’épidémiosurveillance en pathologie équine) à Caen (Calvados).

L’enquête épidémiologique est le premier outil face à une fièvre (lire La Semaine vétérinaire n°1943), mais bien d’autres, complémentaires, sont à la disposition du vétérinaire.Le schéma d’hyperthermieRéaliser une courbe de température est capital, martèle Isabelle Desjardins. Si le cheval a une franche hyperthermie (40 °C et plus) et qu’elle persiste pendant 3 à 5 jours, on suppose typiquement une infection virale, éventuellement de gourme, d’anaplasmose ou de leptospirose, mais l’hypothèse principale reste une affection virale.Si la courbe de température présente une amplitude moyenne et une ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr