La Semaine Vétérinaire n° 1941 du 22/04/2022

Enquête

ANALYSE CANINE

Margaux Barnabé, Stéphanie Verdu et Julie Hervé (Oniris, service de physiologie fonctionnelle, cellulaire et moléculaire, Nantes)

Un récent travail de thèse vétérinaire a montré que l’abandon d’un chien était motivé par des raisons multiples, liées à l’animal, et surtout liées aux problématiques personnelles de son propriétaire. Renforcer le lien affectif entre le chien et son détenteur apparaît essentiel pour prévenir ce phénomène.

Si tel que le disait Gandhi, « la grandeur d’une nation et son progrès moral peuvent être jugés à la manière dont les animaux sont traités », prévenir l’abandon des animaux de compagnie constitue un enjeu éthique majeur pour les sociétés modernes.En France, près de 20 000 chiens sont abandonnés chaque année dans les seuls refuges de la SPA (Société protectrice des animaux). Ce nombre est probablement sous-estimé car il ne prend pas en compte les abandons de chiens dans les refuges des ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr