La Semaine Vétérinaire n° 1939 du 08/04/2022

EXPRESSION

Propos recueillis par Jacques Nadel

Quelle retraite demain, avec la nouvelle réforme dont on ne pourra pas faire l’économie lors du prochain quinquennat ? Quel que soit l’âge minimum de départ à la retraite, les vétérinaires sont viscéralement attachés à l’autonomie de gestion de leur caisse de retraite.

Éric Moret Praticien à Marcoussis (91)Indispensable mais…Je ne vois pas quelle politique pourrait esquiver une fois de plus une réforme des retraites. Celle-ci me paraît bien indispensable (trop de régimes spéciaux, allongement de l’espérance de vie). Malgré cela, je crains que notre caisse de retraite complémentaire y perde de son autonomie à travers un régime unique de retraites complémentaires des professions libérales et que l’État fasse main basse sur les réserves constituées par notre profession. Notre caisse s’est toujours débrouillée seule ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr