La Semaine Vétérinaire n° 1939 du 08/04/2022

Élevage

ANALYSE MIXTE

Chantal Béraud

Un référent en bien-être animal (BEA) doit être nommé pour tous les types d’élevage depuis début 2022. En conséquence, un appel d’offres concernant les formations proposées a été lancé, parmi lesquelles figure celle de la chaire de Bien-être animal dont le Pr Luc Mounier est responsable à VetAgro Sup. Il nous livre ses explications et commentaires.

La formation des futurs référents en bien-être animal (BEA) se décompose en deux parties : d’abord un module distanciel commun d’une durée de deux heures, puis une formation labellisée BEA, d’une durée minimale de 7 heures (en distanciel, présentiel ou hybride). Dans un premier temps, la formation n’est obligatoire que pour les élevages de porcs et de volailles, mais un référent doit néanmoins être nommé pour tous les types d’élevage. Seront donc officiellement désignées 470 000 personnes pour les animaux de rente, selon ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr