Mémoire et actualité - La Semaine Vétérinaire n° 1938 du 29/03/2022
La Semaine Vétérinaire n° 1938 du 29/03/2022

EDITO

Auteur(s) : Marine Neveux

La récente contribution du Conseil scientifique Covid-19 intitulée Une Santé, santé humaine, animale, environnement : les leçons de la crise1 est particulièrement intéressante et recentre à sa juste place le concept Une Santé. Dix actions/propositions pertinentes y sont faites pour renforcer cette approche. C’est une belle concrétisation, après le démarrage poussif des collaborations il y a deux ans…. Dans le rétro, ce douloureux mois d’avril 2020 : l’aide proposée par les laboratoires vétérinaires – alors que la pandémie flambe – se perd dans les carcans de l’administration de la santé. Aujourd’hui, le conseil scientifique Covid-19 évoque notamment une plateforme interministérielle One Health.

Sur le forum de l’OCDE2, notre confrère Jean-Luc Angot, envoyé spécial pour Prezode (Preventing Zoonotic Disease Emergence) rappelle aussi que le vivant se caractérise par son unité et sa complexité.

Que de chemin parcouru !

Un retour aux sources et au pragmatisme vétérinaire est aussi bienvenu. 1777 : dans le Règlemens pour les Écoles royales vétérinaires de France, Claude Bourgelat, fondateur des écoles vétérinaires, écrit : « Les portes des écoles seront sans cesse ouvertes à tous ceux qui, chargés par état de veiller à la conservation des hommes (les médecins, NDLR), auront acquis […] le droit d’y venir interroger la Nature, chercher des analogies et vérifier des idées dont la confirmation ne peut être qu’utile à l‘espèce humaine ». L’histoire de la profession est riche d’intérêt, comme le rappelle notre confrère académicien Serge Rosolen dans le bulletin de l’Académie3 : au XIXe siècle, la profession contribua aux travaux de Pasteur. Ainsi, les vétérinaires étaient déjà aux côtés des médecins pour une véritable politique de santé publique !

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr