La Semaine Vétérinaire n° 1935 du 08/03/2022

Vaccin

PHARMACIE

Céline Gaillard-Lardy

En raison de la forte mortalité qu’elles engendrent, les diarrhées néonatales des porcelets ont un impact économique estimé à 134 € par truie et par an. Les composantes bactériennes de cette affection multifactorielle impliquent des Escherichia coli entérotoxinogènes, exprimant les adhésines F4, F5 et F6, ainsi que Clostridium perfringens de type A (produisant les toxines alpha et bêta2) et de type C (produisant la toxine bêta1).Afin d’offrir une protection plus large aux porcelets, Ceva Santé animale met à disposition Enteroporc COLI ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr