La Semaine Vétérinaire n° 1933 du 22/02/2022

IAHP

ANALYSE MIXTE

Tanit Halfon

Si la mise à l’abri a permis de retarder l’introduction du virus de l’influenza aviaire hautement pathogène dans les élevages, notamment dans le Sud-Ouest, les mesures de biosécurité peuvent encore être renforcées pour limiter sa diffusion.

Quel bilan peut-on faire de l’épizootie d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) 2021-2022 ? Deux expertes de l’Anses, Charlotte Dunoyer, cheffe de l’unité d’évaluation des risques liés à la santé et l’alimentation et au bien-être des animaux, et Béatrice Grasland, cheffe de l’unité de virologie, immunologie, parasitologie aviaires et cunicoles du laboratoire de Ploufragan, répondent à nos questions.À ce stade, quels sont les points clés à retenir de l’épizootie d’IAHP qui sévit actuellement en France ?Béatrice Grasland : Elle est d’une ampleur équivalente aux deux ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr