La Semaine Vétérinaire n° 1932 du 15/02/2022

Cursus vétérinaire privé

ANALYSE GENERALE

Tanit Halfon

La fin du monopole d’État sur la formation vétérinaire n’est pas encore actée, plusieurs instances syndicales ayant boycotté la dernière réunion consultative dédiée au dossier de candidature d’UniLaSalle pour ouvrir un cursus vétérinaire privé. Un nouveau rendez-vous est pris pour le 25 février.

La décision était imminente… eh bien non, on repassera. L’établissement UniLaSalle n’a pas encore obtenu l’autorisation du ministère de l’Agriculture d’ouvrir le premier cursus vétérinaire privé français. La dernière réunion consultative du Conseil national de l’enseignement agricole (CNEA), qui devait avoir lieu le vendredi 11 février et clore le processus réglementaire d’évaluation du dossier, a finalement été suspendue. En cause : un large boycott de plusieurs instances syndicales (CGT Agri, Confédération Paysanne, FCPE, Fgta-FO, Fnaf-CGT, FO Agriculture, FO MFR, Sea-UNSA, Sgen-CFDT, Snetap-FSU, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr