La Semaine Vétérinaire n° 1928 du 18/01/2022

ANALYSE MIXTE

Lorenza Richard

Le développement des modes de consommation végétarien et végan interroge les vétérinaires sur l’évolution de leur métier et leur rapport à l’éleveur.

« Le taux de suicide élevé chez les vétérinaires et les éleveurs, de même que la disparition progressive des vétérinaires ruraux, devrait nous interroger sur le contenu de ces métiers » au regard de l’évolution du rapport sociétal aux animaux de ferme. C’est la problématique qu’a développée Jocelyne Porcher1, de l’Institut national de la recherche agronomique et de l'environnement (INRAE) de Montpellier (Hérault) lors des Journées nationales des groupements techniques vétérinaires (JNGTV), à Tours en octobre dernier. Pour la chercheuse, « dans une ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr