La Semaine Vétérinaire n° 1926 du 04/01/2022

FORMATION MIXTE

par Olivier Samson 

Cette méta-analyse montre que l’utilisation d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) lors de transfert embryonnaire augmente de 15% le taux de gestation comparativement à des animaux ne recevant pas d’AINS. L’efficacité de ces traitements est encore plus évidente lorsque la cathétérisation du col est difficile. En effet, les chercheurs observent alors 71% de gestation en plus comparativement chez les animaux traités.Lors d’infection du parenchyme mammaire par E. coli, l’apoptose qui en résulte joue un rôle important dans la pathogénèse de la maladie. ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr