L’homéopathie vétérinaire manque de preuves - La Semaine Vétérinaire n° 1926 du 04/01/2022
La Semaine Vétérinaire n° 1926 du 04/01/2022

Médecine complémentaire

DOSSIER

Auteur(s) : Tanit Halfon

Comme en médecine humaine, un avis de l’Académie vétérinaire de France a estimé qu’en l’état actuel des connaissances, il n’y avait pas de preuves scientifiques suffisantes pour soutenir l’efficacité thérapeutique des préparations homéopathiques. Pour l’Académie, « chez l’animal, l’effet contextuel est la seule explication plausible, mais aussi suffisante, des effets de l’homéopathie ». Prenant acte de cet avis, le Conseil national de l’Ordre des vétérinaires s’est positionné contre la délivrance de crédits de formation continue via les formations relatives aux pratiques médicales non conventionnelles ou non reconnues. De fait, les organismes de formation devront faire un choix entre retirer ces formations de leur catalogue et les garder, avec la conséquence qu’ils ne pourront plus prétendre à un agrément au titre de leur organisme de formation, mais devront demander un agrément individuel pour chacune de leurs formations.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr