La Semaine Vétérinaire n° 1919 du 05/11/2021

Santé publique

ANALYSE CANINE

Par Mylène Panizo

La plupart des zoonoses parasitaires impliquant les chats peuvent être évitées en respectant des mesures d’hygiène et en les vermifugeant régulièrement. Gros plan sur quatre agents zoonotiques observés en France avec Jacques Guillot, spécialiste en parasitologie à Oniris.

Le chat peut héberger de nombreux parasites, dont certains zoonotiques. Ces derniers se transmettent au chat par l’environnement, l’ingestion d’hôtes intermédiaires ou une contamination intraspécifique. Les infestations par des endoparasites sont fréquentes et concernent le plus souvent des chats de moins d’un an, qui ont accès à l’extérieur (comportement de chasseur) et ne sont pas traités par des vermifuges. Les parasites transmissibles à l’humain le sont par contact direct avec le chat, par le biais d’un environnement contaminé ou par ingestion ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr