La Semaine Vétérinaire n° 1918 du 29/10/2021

DOSSIER

PAR CHANTAL BÉRAUD

Alors que plusieurs pays européens ont interdit le commerce de chiens et de chats en animaleries, ce sujet divise dans l'Hexagone. Vendre des animaux de compagnie domestiques exposés dans une cage choque certains. Faudra-t-il l’interdire ou peut-on améliorer les pratiques des animaleries-jardineries ?

Indéniablement, certains faits sont glaçants : d’après le rapport d’information de la député Typhanie Degois présenté devant l’Assemblée nationale, concernant « la protection du bien-être animal (BEA) au sein de l’Union européenne », il y aurait 46 000 chiens vendus chaque mois entre les États, la plupart d’entre eux sans être enregistrés. « Les animaleries semblent très peu regardantes sur la provenance et l’âge des animaux, en particulier pour les chiots qu’elles reçoivent principalement en provenance d’Europe de l’Est. Ainsi, entre 50 000 et 100 000 chiots entreraient en France ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr