Eunoia, l’association réinventée - La Semaine Vétérinaire n° 1918 du 29/10/2021
La Semaine Vétérinaire n° 1918 du 29/10/2021

Profession

ANALYSE GENERALE

Auteur(s) : Par Jacques Nadel

Eunoia a une vision originale de l’associé de gestion minoritaire. Il apporte en plus de sa participation au capital un pool de services, dans le cadre d’un projet commun et partagé, tout en sortant du piège de la surévaluation des parts à la revente.

Alors que la financiarisation gagne du terrain, en captant la valeur créée par ceux qui travaillent dans l’entreprise, en excluant par le renchérissement des prix l’entrée et la montée en capital pour les nouvelles générations, l’ouverture de sa structure à un associé de gestion minoritaire est une option à étudier.

Dans un webinaire, Pierre-Marie Cadot, président d’Eunoia, et Charles Facon, directeur général, ont expliqué pourquoi et comment financer son activité et son développement avec un associé de gestion minoritaire. Eunoia se positionne comme une alternative « éthique » aux investisseurs financiers fortement attirés par un marché en pleine croissance. « Ils rentrent comme actionnaire minoritaire au capital nominal de la société mais font signer des pactes d’associés aux associés restants, qui expurgent leurs droits de vote et financiers », explique Pierre-Marie Cadot. Poursuivant une stratégie de profit et de revente à 5 ans à un autre fonds d’investissement, ils provoquent une surenchère spéculative, alors que 45 % des jeunes diplômés aspirent à devenir associés. À l’inverse, Eunoia s’inscrit dans une stratégie d’associés à long terme.

Il prône l’association – qui est déjà une réalité pour 43 % des vétérinaires – selon une conception classique (partage d’une même vision, des mêmes missions et ambitions dans un plan stratégique de développement) mais avec un rôle d’accélérateur de développement. « La particularité de notre programme est d’offrir des leviers de croissance interne et externe qui sont écrits et formalisés ensemble, avec l’engagement de suivre cette vision stratégique commune et partagée », explique-t-il. Dans la corbeille de la mariée, Eunoia apporte notamment sa connaissance du marché, son expertise à restructurer l’entreprise vétérinaire (ressources humaines, comptabilité de gestion, communication, etc.), un regard extérieur pour rompre avec la solitude ou les difficultés de dirigeant, sa compétence à valoriser le capital immatériel.

Autre exemple, l’optimisation de l’outil informatique permettra d’extraire des informations pertinentes pour la cohérence du projet de développement et de piloter dans le cadre d’un prévisionnel l’écart entre le prévu et le réalisé, mais aussi les aléas inhérents à la vie de l’entreprise. Dans les associations proposées, l’associé de gestion minoritaire rend des comptes avec des passages obligés sur un certain nombre de points de pilotage. « Eunoia aidera à prendre de la hauteur sur le recrutement, mettra en avant la valeur ajoutée des RH et la renforcera avec de nouvelles embauches et de nouveaux profils permettant à l’entreprise de progresser, d’améliorer la qualité de vie au travail et de libérer les énergies », illustre encore Pierre-Marie Cadot.

Une offre pour les jeunes

Le champ d’intervention d’Eunoia se fait dans le respect de l’indépendance métier qui est totale. « Nous ne sommes que force de propositions, de développement et de croissance, avec une convergence et une synergie d’intérêt », résume Pierre-Marie Cadot. Une convergence d’intérêt qui consiste à remonter des dividendes en priorité aux associés exploitants.

Les jeunes ne sont pas oubliés. Eunoia développe aussi une offre pour s’installer en création ou en reprise : conseils pour faire les bons choix au départ, stratégie pour définir le positionnement de l’entreprise sur son marché, financement du reste à vivre et des remplaçants pour les congés, accompagnement du développement et de ses problématiques.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr