La Semaine Vétérinaire n° 1918 du 29/10/2021

TPE

ENTREPRISE

Par Jacques Nadel

Si le prêt garanti par l’État (PGE) a été peu sollicité par les vétérinaires pendant la crise sanitaire, le prêt Croissance TPE de Bpifrance trouvera peut-être un meilleur écho pour faciliter les investissements immatériels. Découverte.

Ce prêt a pour objet de renforcer la structure financière de l’entreprise à l’occasion d’un programme d’investissement structurant. Ce prêt est assimilé à des fonds propres et est conçu pour financer des besoins en matière de recrutement, de trésorerie et d’investissements. Sont concernés :- les investissements immatériels : digitalisation, mise aux normes, dépenses liées au respect de l’environnement, de la sécurité, etc. ; l’acquisition de droit au bail ; recrutement et formation, frais de prospection, dépenses de publicité et de marketing, etc. ;- les investissements corporels ayant une ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr