La Semaine Vétérinaire n° 1916 du 15/10/2021

EDITO

Sur le terrain, les praticiens alertent depuis longtemps, épaulés par les syndicats et l’Ordre : il manque des candidats pour travailler en zone rurale, et surtout des compétences en médecine animaux de rente pour assurer un maillage vétérinaire suffisant. Depuis peu, il manque aussi tout simplement des bras pour satisfaire la demande croissante en soins vétérinaires en canine. Le constat est simple. La réponse complexe, car multifactorielle, dépendante aussi de multiples acteurs : les vétérinaires, le monde agricole, les collectivités, l’État, etc. Et surtout, l’inertie ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr