La Semaine Vétérinaire n° 1913 du 24/09/2021

Matériel

ANALYSE CANINE

Maud-Aline Chesnel, DV, Dipl. ECVAA, cheffe du service d’anesthésie-analgésie du centre hospitalier vétérinaire (CHV) Atlantia, à Nantes

La surveillance physiologique de l’animal anesthésié est une recommandation de bonne pratique de l’anesthésie. Elle est possible grâce à l’utilisation d’appareils de monitorage. Passage en revue des points clés à connaître pour bien s’équiper.

La surveillance continue de l’animal anesthésié est un des piliers de la sécurité anesthésique. Elle repose sur une observation clinique attentive et l’utilisation d’appareils de monitorage, offrant un aperçu continu des variables physiologiques inaccessibles à l’examen clinique.Quels moniteurs pour quels usages ?- Apalert. Bon marché et simple d’utilisation, il produit un signal audible à chaque expiration. Il nécessite l’intubation trachéale ou l’usage d’un masque laryngé. Une alarme d’apnée permet de réagir rapidement en cas d’arrêt respiratoire ou d’extubation de l’animal.- Oxymétre de ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr