La Semaine Vétérinaire n° 1912 du 17/09/2021

Profession

ANALYSE GENERALE

Par Bénédicte Iturria

Plus que jamais, le Royaume-Uni fait face à des difficultés de recrutement de vétérinaires et de personnels infirmiers diplômés. Jusqu’à présent, ce manque de professionnels était comblé par l’arrivée de praticiens européens, mais le Brexit et la crise du Covid ont changé la donne.

L’année dernière, le Royal College of Veterinary Surgeons (RCVS) a déclaré que la profession vétérinaire britannique faisait face à une pénurie de main-d’œuvre estimée entre 11 % et 13 %. Ce calcul est basé sur un taux de vacance de postes à pourvoir fourni par les grands employeurs vétérinaires. D’autres chiffres publiés par le RCVS montrent que durant l’année 2020, seuls 740 vétérinaires de l’Union européenne (UE) ont été enregistrés au Royaume-Uni contre 1 132 en 2019 et 1 195 en 2018, soit une baisse significative. ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr