La Semaine Vétérinaire n° 1910 du 03/09/2021

DOSSIER

Par Jacques Nadel

Le taux d’équipement en assurance santé animale reste faible en France. Mais avec une croissance de 10 % par an, voire plus à l’avenir avec l’arrivée de nouveaux acteurs, notamment des InsurTech, ces start-up assurantielles, et le lancement du tiers payant par le leader du secteur, il pourrait enfin prendre son envol.

Le décollage se fait attendre. Alors que le marché de l’assurance santé animale (ASA) est en pleine expansion dans plusieurs pays européens, la France est un peu à la traîne. En Suède, la proportion de chats et chiens assurés s’élève à 80 %, au Royaume-Uni à 40 %, et notre pays reste très loin derrière avec un score de 6 %. Pourtant, selon la fédération des fabricants d’aliments pour chiens, chats, oiseaux et autres animaux familiers (Facco), plus de la moitié des foyers français ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr