Phovia mise sur la lumière - La Semaine Vétérinaire n° 1906 du 02/07/2021
La Semaine Vétérinaire n° 1906 du 02/07/2021

Dermatologie

PHARMACIE

Auteur(s) : Céline Gaillard-Lardy

Le laboratoire Vétoquinol présente Phovia, une solution thérapeutique qui combine un gel à base de chromophores et d’une lumière LED. Cette nouvelle façon d’aborder la problématique cutanée utilise la biomodulation à énergie lumineuse par fluorescence.

Vétoquinol confirme son engagement en dermatologie, en proposant une nouvelle solution thérapeutique, fruit de la collaboration avec Klox Technologies, fondée sur la biomodulation à énergie lumineuse fluorescente, ou biomodulation par fluorescence, à savoir l'utilisation de certaines ondes lumineuses pour stimuler des cibles cellulaires et moléculaires, afin de moduler le métabolisme de la cellule et l’amener à se réparer.

Bienfaits des longueurs d'onde

Phovia est la combinaison d’un gel à base de chromophores et d’une lumière LED. Les chromophores exogènes permettent l’émission de fluorescence sur la zone à traiter, par la transformation de la lumière monochromatique issue du LED en lumière polychromatique hyperpulsée. Chacune des longueurs d’onde obtenues possède des propriétés différentes et complémentaires. Ainsi, les longueurs d’onde bleues pénètrent la peau à une profondeur de 1 mm, favorisent l’équilibre de la flore microbienne et limitent le processus inflammatoire. Les longueurs d’onde vertes pénètrent la peau à une profondeur de 0,5 à 2 mm, ciblent les fibroblastes et agissent sur le processus de cicatrisation cutanée. Les longueurs d‘ondes jaunes pénètrent à une profondeur de 1 à 2 mm et réduisent la rougeur, l’œdème et stimulent la circulation sanguine. Enfin, les longueurs d’onde rouges pénètrent de 1 à 6 mm, stimulent la circulation sanguine, limitent le processus inflammatoire et augmentent la production de collagène. Le processus de cicatrisation est amélioré, ainsi que la régénération des tissus, l’angiogenèse et la récupération cutanée.

Simplicité d’utilisation

Deux séances de 2 minutes par semaine sont nécessaires, elles peuvent être réalisées au cours de la même consultation.

Le principe d’utilisation est simple : après avoir préparé le gel, en mélangeant la dosette de chromophores avec le gel de transport, l’animal est tondu au niveau de la zone à traiter, puis le gel obtenu est appliqué sur une épaisseur d’au moins 2 mm. La séance peut alors commencer, la lampe étant maintenue à une distance inférieure à 5 cm de la peau. La plaie est ensuite nettoyée et la deuxième séance peut commencer, de la même manière.

Applications

Les bénéfices sur la peau sont nombreux, grâce à cette solution innovante, non invasive et non douloureuse : diminution par deux du temps de cicatrisation, stimulation de la régénération de la peau et geste antibioresponsable, grâce à une durée d’administration médicamenteuse raccourcie.

Plusieurs études ont montré les bénéfices de Phovia en dermatologie, d’autres sont en cours. Les champs d’application permettent le traitement de la pyodermite, profonde ou superficielle, mais aussi de la furonculose, de la pododermatite, de la dermatite atopique, des fistules périanales, des plaies traumatiques, etc. Dans tous les cas, Phovia a permis une accélération de la cicatrisation et de la guérison clinique, en complément d’une antibiothérapie, dont l’usage et/ou la durée peuvent être réduits, tout en facilitant l’observance du traitement.

Les lampes et kits sont disponibles en centrale, pour un tarif d’environ 700 euros pour la lampe et 70 euros pour le kit de 5 pots de gel, un pot étant généralement suffisant pour effectuer les deux séances, selon l’étendue des lésions.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr