SEDIVUE DX CONTRE ANALYSE CYTOLOGIQUE CLASSIQUE - La Semaine Vétérinaire n° 1905 du 25/06/2021
La Semaine Vétérinaire n° 1905 du 25/06/2021

UROLITHIASES

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

FORMATION

Auteur(s) : TAREK BOUZOURAA

Les calculs urinaires sont fréquemment rencontrés chez le chien, y compris de manière physiologique, si leur présence ne dépasse pas le seuil de 2 par champ microscopique à faible grossissement. La recherche d’une cristallurie doit se faire sur des urines fraîches (recueillies il y a moins d’une heure), non diluées et non traitées. Le plus souvent, le vétérinaire envoie des urines pour analyses cytobactériologiques en laboratoire, ce qui retarde leur évaluation et réduit donc les chances de diagnostiquer une cristallurie. Des analyseurs sont désormais disponibles en médecine vétérinaire pour évaluer les urines des animaux de compagnie. Comme démontré chez l’humain, ceux-ci souffriraient malheureusement d’une faible sensibilité, réduisant leur performance sur le terrain. Le SediVue Dx, distribué par le laboratoire Idexx, examine 45 champs microscopiques à fort grossissement et les soumet à un algorithme de dépistage des anomalies urinaires. Une étude avait démontré que ses performances étaient similaires à celles d’un cytologiste pour la détection des hématies, leucocytes et de certains cristaux. Cette option faciliterait alors le travail du clinicien en pratique courante. Une étude1 compare les performances du SediVue et l’analyse cytologique urinaire « manuelle » par un cytologiste, avec pour hypothèse que l’appareil présente une faible sensibilité mais une grande spécificité pour le dépistage des cristaux urinaires chez le chien.

Une performance conforme aux attentes, mais limitée

Au total, 420 échantillons urinaires de chiens sont doublement - manuellement et automatiquement - analysés prospectivement. L’automate réalise une capture et une mémorisation de 70 images, elles-mêmes soumises dans un second temps à une contre-lecture manuelle pour vérification par un cytologiste. Pour les deux méthodes d’analyse, si un seul cristal est observé, l’échantillon est considéré comme « positif ». La sensibilité de l’automate est faible (53,7 %) tandis que sa spécificité est nettement plus élevée (86 %). Après relecture des images de l’automate par un cytologiste, la spécificité augmente à 90,6 %. L’automate présente une concordance avec l’œil humain modeste, avec un coefficient kappa de 0,40, correspondant à une valeur insuffisante pour conforter son rôle et son apport dans le cadre de la recherche et de l’identification d’une cristallurie et de son type chez le chien.

Les auteurs présument que le faible volume urinaire employé pour l’analyse avec l’automate, couplée à la faible densité des cristaux urinaires, justifie la faible sensibilité de l’appareil. Ainsi, la performance des algorithmes employés pourra être améliorée dans le temps à l’aide de l’intervention humaine, faisant progresser l’intelligence artificielle en corrigeant les conclusions de ces appareils.

1. Vasilatis D.M., Cowgill L.D., Farace G. et coll., Comparison of IDEXX SediVue Dx urine sediment analyzer to manual microscopy for detection of casts in canine urine, J Vet Intern Med., 2021;35 (3):1439-1447.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr