REVUE DE PRESSE SCIENTIFIQUE - La Semaine Vétérinaire n° 1905 du 25/06/2021
La Semaine Vétérinaire n° 1905 du 25/06/2021

PRATIQUE MIXTE

FORMATION

Auteur(s) : OLIVIER SAMSON

L’impact de l’hypocalcémie subclinique post-partum sur les performances des vaches laitières

Les vaches multipares, qui présentent une calcémie normale ([tCa] > 1.95 mmol/l à 1 JPP) ou une hypocalcémie subclinique transitoire ([tCa] > 2.2 mmol/l à 4 JPP) dans les 4 jours post-partum, ont une ingestion et une production laitière plus élevées que les vaches en hypocalcémie subclinique persistante ou décalée ([tCa] < 2.2 mmol/l à 4 JPP). En effet, ces dernières n’arrivent pas à s’adapter efficacement aux défis métaboliques survenant lors de la période de transition vers la lactation.

Seely C.R., Leno B.M., Kerwin A.L. et coll., Association of subclinical hypocalcemia dynamics with dry matter intake, milk yield, and blood minerals during the periparturient period, J. Dairy Sci., 2021;104(4):4692-4702.

© 123ducu – iStock

Interaction entre coronavirose et pasteurellose chez les bovins

Selon les auteurs de cette étude, le coronavirus respiratoire bovin peut infecter les cellules de l’appareil respiratoire superficiel ou profond. S’ensuit à la surface de ces cellules une activation de l’expression de récepteurs à la bactérie Pasteurella multocida.

Fahkrajang W., Sudaryatma P.E., Mekata H. et coll., Bovine respiratory coronavirus enhances bacterial adherence by upregulating expression of cellular receptors on bovine respiratory epithelial cells, Vet. Microbiol., 2021 ; 255 : 109017

© Gabriele Grassl – iStock

Limiter les facteurs de risque de bronchite vermineuse

La bronchite vermineuse, dont l’agent responsable est Dictyocaulus viviparus, conduit à une baisse de la production de lait chez les vaches laitières. Face aux divers facteurs de risque d’apparition de la maladie dans les élevages - introduction dans le cheptel en production d’animaux achetés, traitement excessif des animaux de première année de pâture et des animaux adultes, présence de pièces d’eau dans les parcelles pâturées -, les auteurs de cette étude suggèrent de : limiter les achats d’animaux ; drainer les parcelles humides ; faucher les parcelles avant et/ou pendant le pâturage ; et raisonner les traitements antihelminthiques.

Vanhecke M., Charlier J., Strube C. et coll., Risk factors for lungworms-associated milk yield losses in grazing dairy cattle, Vet. Parasitol., 2021 ; 292 ; 109414

Intérêt et limite de la bactériologie sur le traitement des mammites

L’analyse bactériologique en élevage des mammites cliniques permet de mettre en place un traitement antibiotique adapté. En revanche, les résultats de cette analyse doivent être raisonnés avec les facteurs individuels de chaque bovin, pour éviter de mettre en place de trop nombreux traitements antibiotiques.

Griffioen K., Velthuis A.G.J., Koop G. et coll., Effects of a mastitis treatment strategy with ou without on-farm testing, J. Dairy Sci., 2021 ; 104 (4) : 4665-4681.

© Mike_Kiev – iStock
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr