La Semaine Vétérinaire n° 1905 du 25/06/2021

EXPRESSION

LA QUESTION EN DÉBAT

CHANTAL BÉRAUD

En janvier 2022 entrera en application un règlement européen autorisant les praticiens à proposer sur Internet un médicament vétérinaire non soumis à prescription. En France, un examen clinique est obligatoire pour toute vente de médicament, même sans ordonnance. Cette situation risque-t-elle d’augmenter la vente de faux médicaments ?

ON NE POURRA PAS CONTRER CETTE ÉVOLUTION PHILIPPE DROUET (A 87) Fondateur de la Compagnie des animaux, praticien canin à Viry-Châtillon (Essonne) Une partie de la clientèle aspire à cette évolution sociétale. Le nouveau règlement prévoit que les sites légaux de vente en ligne seront repérables par un logo européen, ce qui offrira une solution sécurisée. Je ne pense pas que cela favorisera en France la multiplication de faux médicaments, car, contrairement à la santé humaine, le marché vétérinaire est trop restreint pour ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr