La Semaine Vétérinaire n° 1904 du 18/06/2021

Expertise

ANALYSE GENERALE

Par Chantal Béraud

Quels sont les atouts mais aussi les pistes d’amélioration du système d’épidémiosurveillance vétérinaire en France ? Une question centrale à l’heure du Sars-CoV-2, à laquelle tente de répondre Céline Dupuy, inspecteur de santé publique vétérinaire et coordinatrice de la Plateforme nationale d’épidémiosurveillance en santé animale.

La Plateforme d’épidémiosurveillance en santé animale (Pesa) apporte un appui scientifique et technique pour améliorer l’efficience des dispositifs de surveillance. Sa coordinatrice, Céline Dupuy, vétérinaire de formation (L 2003), détaille ses missions et explique comment le maillage vétérinaire contribue à son bon fonctionnement.Quand la plateforme ESA a-t-elle été créée ?En 2011, via un schéma novateur, puisque sa gouvernance est partagée entre public et privé. Son comité de pilotage (Copil) est formé par des représentants de dix organismes1 : l’Adilva, l’Anses, le Cirad, la Coopération ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr