La Semaine Vétérinaire n° 1904 du 18/06/2021

DOSSIER

Par Lorenza Richard

De récentes publications sur l’écotoxicité de certains médicaments pour animaux de compagnie amènent à réfléchir à l’évolution de la réglementation sur l’évaluation avant autorisation de mise sur le marché. Dans ce contexte, quel est le rôle des laboratoires ? Et comment le vétérinaire peut-il s’impliquer dans cette démarche environnementale ?

« L’écotoxicité des médicaments vétérinaires est une préoccupation majeure à la fois de l’industrie des médicaments vétérinaires et des autorités règlementaires », déclare le Syndicat de l’industrie du médicament et diagnostic vétérinaires (SIMV) 1 – pour le SIMV, ont été interviewées Anne-Marie Imbs-Viallet, responsable des affaires techniques et réglementaires, et Marie-Anne Barthélemy, secrétaire générale. L’évaluation du risque pour l’environnement est réalisée dans les dossiers d’enregistrement des médicaments vétérinaires depuis 1992, et la surveillance des effets néfastes pour l’environnement est ensuite assurée grâce à la pharmacovigilance. ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr