La Semaine Vétérinaire n° 1904 du 18/06/2021

LA QUESTION EN DÉBAT

EXPRESSION

Propos recueillis par Chantal Béraud

Pourquoi les vétérinaires semblent-ils relativement peu audibles dans les débats publics, même sur des thématiques dont ils sont a priori des experts, voire pour des sujets sur lesquels ils œuvrent au quotidien ? Début de réponse.

JACQUES GUÉRIN (N 88)Président du Conseil national de l’Ordre vétérinaireÀ chacun d’être acteur de notre profession !Quand on me demande si notre corps de métier devrait ou non s’exprimer davantage dans la vie de la cité, je rappelle d’abord que l’histoire d’une profession ne peut s’infléchir pas un simple claquement de doigts ! Les mutations demandées à la profession vétérinaire étant importantes, elles demandent naturellement du temps pour se traduire dans les faits. Par ailleurs, nous appartenons numériquement à une petite profession ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr