La Semaine Vétérinaire n° 1903 du 11/06/2021

REPRODUCTION

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

MYLÈNE PANIZO

Les données récentes de la science montrent que la castration n’est pas un acte anodin. Elle s’inscrit dans une approche personnalisée de l’animal, en fonction de sa race, de son âge et de son comportement.

Le taux de castration des chiens mâles varie considérablement en fonction des régions. Dans les pays anglo-saxons, la castration est fréquemment pratiquée, tandis que les pays scandinaves ne castrent plus pour des raisons de convenance - cela est même interdit en Norvège. En effet, des données récentes montrent que la castration a des impacts sur la santé. De leur côté, les propriétaires de chiens mâles sont de plus en plus demandeurs d’alternatives à la stérilisation chirurgicale. Ce sujet a été abordé lors ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr