La Semaine Vétérinaire n° 1903 du 11/06/2021

CANCÉROLOGIE

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

FORMATION

MYLÈNE PANIZO

CONFÉRENCIÈRE

CAMILLE BISMUTH, diplômée ECVS, spécialiste en chirurgie, DU de chirurgie hépatobiliaire et pancréatique.

Article rédigé d’après une webconférence organisée par le centre hospitalier vétérinaire Frégis (Val-de-Marne) le 20 janvier 2021.

Étiologie - Les tumeurs hépatiques primitives du chien sont rares (moins de 1,5 % des tumeurs chez le chien). Elles sont classées en quatre groupes : hépatocellulaire, cholangiocellulaire, neuroendocrine et mésenchymateuse. L’analyse de leur forme doit être systématique car elle a une incidence sur le type de traitement et le pronostic : massive (une tumeur dans un lobe), nodulaire (plusieurs nodules dans plusieurs lobes) ou diffuse (tous les lobes sont atteints). - Les tumeurs hépatiques primitives du chien les plus fréquentes sont les tumeurs hépatocellulaires. Dans la ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr