QUOI DE NEUF SUR LE MARCHÉ ? - La Semaine Vétérinaire n° 1902 du 04/06/2021
La Semaine Vétérinaire n° 1902 du 04/06/2021

ANMV

PHARMACIE

Auteur(s) : CELINE GAILLARD-LARDY

L’Agence nationale du médicament vétérinaire a délivré en avril plusieurs AMM. Sont concernés un vaccin contre la teigne bovine, qui vient combler une rupture de stock de plus de 6 mois, et un test de dépistage de la tuberculose bovine.

La liste des autorisations de mise sur le marché (AMM) accordées, modifiées ou suspendues par l’Agence nationale du médicament vétérinaire (ANMV) a été publiée pour le mois d’avril. De nouvelles spécialités voient ainsi le jour en productions animales.

La fin des solutions alternatives

Depuis octobre 2020, la rupture de Bovilis Ringvac, signalée par Intervet, a entraîné la mise en place de solutions alternatives, en l’absence d’autres spécialités disponibles en France, avec la distribution d’autorisations temporaires d’utilisation (ATU) pour plusieurs vaccins (Trichovac, Trichoben et Insol Trichophyton). Or, depuis le 13 avril, Virbac a obtenu une AMM pour Bovigen T, vaccin contenant Trichopyhton verrucosum souche Bodin 1902 (3,125.106 – 18,75.106 UFC). Il est donc maintenant le seul vaccin disponible en France contre cette dermatophytose bovine, et permet une « immunisation active contre Trichophyton verrucosum, à usage prophylactique ou thérapeutique, des bovins à partir d’un jour d’âge ».

Test comparatif intradermique cervical

La semaine suivante, c’est au tour de Tuberculin PPD Kit (Prionics Lelystad) de recevoir une AMM par le biais d’une procédure en reconnaissance mutuelle. Il s’agit d’un test comparatif intradermique cervical destiné au dépistage de la tuberculose chez les bovins. L’administration simultanée de Bovine Tuberculin PPD 3000 (dérivé protéique purifié de tuberculine bovine, obtenu à partir d’une culture de Mycobacterium bovis, souche AN5) et d’Avian Tuberculin PPD 2500 (dérivé protéique purifié de tuberculine aviaire, obtenu à partir d´une culture de Mycobacterium avium sous-espèce avium, souche D4ER) permet de comparer le degré de gonflement cutané des deux sites d’injection et de différencier la réaction spécifique chez les espèces cibles exposées aux espèces Mycobacterium causant la tuberculose bovine et la réaction non spécifique chez les espèces cibles (exposées à d’autres espèces de mycobactéries ou à des genres apparentés), provoquant une sensibilisation croisée à la Bovine Tuberculin PPD 3000. Une réaction positive à Mycobacterium bovis correspond ainsi à une réaction au site d’injection de la tuberculine PPD bovine, supérieure de plus de 4 mm à celle mesurée au site d’injection de la tuberculine PPD aviaire.

Harmonisation européenne pour l’albendazole

Les délais d’attente de Valbazen 10 (Zoetis) et Albex Gold 200 mg/ml (Chanelle Pharmaceuticals Manufacturing), suspensions orales pour bovins, ont été harmonisés : 7 jours pour la viande et 84 heures pour le lait. Il existait des différences entre les temps d’attente établis pour les bovins (lait, viande et abats) dans l’Union européenne, puisque selon les spécialités il fallait compter entre 5 et 28 jours pour les tissus comestibles et entre 72 et 120 heures pour le lait. L’Allemagne a soumis la question au comité des médicaments à usage vétérinaire (CMVP) et lui a demandé d’examiner les données disponibles concernant la déplétion des résidus pour la suspension orale Valbazen 100 mg/ ml et noms associés, y compris ses produits génériques/hybrides, et de recommander des temps d’attente appropriés pour les bovins traités.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr