La Semaine Vétérinaire n° 1902 du 04/06/2021

MALADIES VECTORIELLES

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

TANIT HALFON

Avec l’augmentation de l’aire de répartition du moustique tigre en Europe, le vétérinaire praticien pourrait être confronté à un plus grand nombre de cas de Dirofilaria immitis et D. repens chez les carnivores domestiques. Deux affections parasitaires au caractère zoonotique parfois méconnu.

Détecté pour la première fois sur le territoire métropolitain dans les années 1990, le moustique tigre ou Aedes albopictus s’est installé par la suite dans les Alpes-Maritimes, dans la région de Menton en 2004, puis son aire de répartition n’a cessé de s’étendre pour atteindre aujourd’hui 60 départements, dont ceux de la région parisienne (données actualisées en 2020). Son aire d’extension maximale n’est pas encore atteinte. Cette expansion s’explique par des conditions climatiques de plus en plus favorables, ainsi qu’à ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr