La Semaine Vétérinaire n° 1902 du 04/06/2021

EXPRESSION

LA QUESTION EN DÉBAT

MAUD ROUALT

Le bien-être animal est au cœur du métier des praticiens. Mais face à une société de plus en plus active sur cette question, toute la difficulté pour les vétérinaires est de pouvoir trouver leur juste place et de faire entendre leur voix.

ÊTRE IMPLIQUESOPHIE WYSEUR (N 91) Vétérinaire canine à Montlouis-sur-Loire (Indre-et-Loire), vice-présidente de l’association Code animal De par sa formation, ses compétences et son travail de terrain, le vétérinaire est bien placé pour appréhender les différentes problématiques de la question du bien-être animal. Il a donc légitimité à donner son avis et à être un des acteurs principaux, en complément ou collaboration avec d’autres corps de métier (biologistes, éthologues, philosophes, etc.). Proportionnellement, peu de vétérinaires sont réellement impliqués dans la cause animale ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr