La Semaine Vétérinaire n° 1901 du 28/05/2021

SÉCURITÉ

PHARMACIE

CÉLINE GAILLARD-LARDY

Les données de pharmacovigilance ont permis d’établir la synthèse des effets neurologiques indésirables du métronidazole chez le chien depuis 2001 au cours d’une étude rétrospective réalisée par l’Agence nationale du médicament vétérinaire.

Depuis les années 1990, plusieurs spécialités associant métronidazole et spiramycine disposent d’une AMM vétérinaire. Depuis 2015, il existe de nombreuses spécialités vétérinaires contenant du métronidazole seul. Bien que souvent décrite, la neurotoxicité du métronidazole n’avait que peu été étudiée chez le chien. Une étude rétrospective de l’Agence nationale du médicament vétérinaire (ANMV) a permis de compiler les données de pharmacovigilance du métronidazole chez cet animal. Elle révèle que les effets neurologiques, bien que rares, peuvent apparaître quel que soit l’âge ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr