La Semaine Vétérinaire n° 1900 du 21/05/2021

ACADÉMIE VÉTÉRINAIRE DE FRANCE

ANALYSE

TANIT HALFON

Comment appliquer la démarche de l’evidence-based medicine dans son exercice quotidien ? Quel crédit accorder aux preuves scientifiques dont on dispose ? Au travers de ces thématiques abordées lors d’une séance de l’Académie vétérinaire de France dédiée à l’éthique, ce sont les pratiques professionnelles vétérinaires qui ont été questionnées.

En pratique clinique, toute prise de décision repose sur des considérations éthiques, a rappelé l’Académie vétérinaire de France (AVF) dans deux séances consacrées à l’éthique vétérinaire, les 29 avril et 6 mai derniers. Si plusieurs aspects entrent en ligne de compte (expérience du praticien, tempérament, coût de la maladie, concurrence, etc.), il est apparu essentiel de s’orienter vers une décision partagée avec le propriétaire, dans l’intérêt de l’animal, mais aussi de la santé publique et de l’environnement, et éclairée des dernières données ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK