La Semaine Vétérinaire n° 1900 du 21/05/2021

POULES REPRODUCTRICES DE CHAIR

PRATIQUE MIXTE

FORMATION

TANIT HALFON

Les souches actuelles de poules reproductrices de chair ont des niveaux élevés de consommation lorsqu’elles sont nourries à volonté, non sans conséquences négatives : poids vif élevé, difficultés au déplacement, etc. La maturité sexuelle est plus précoce, avec ovulations multiples, baisse de la fertilité et réduction de la qualité des œufs. Pour les limiter, les éleveurs pratiquent une restriction alimentaire. Cette solution est aussi néfaste, car source d’agressivité et de hausse du stress. Dans ce contexte, des chercheurs ont tenté d’évaluer ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr