La Semaine Vétérinaire n° 1899 du 14/05/2021

PROFESSION

PRATIQUE MIXTE

LORENZA RICHARD

Exit l’image de notable respecté du vétérinaire rural, qui pratiquait la médecine et la chirurgie individuelles sans concurrence. Désormais, il doit s’adapter en développant le conseil et la médecine globale, en tenant compte des objectifs économiques de l’élevage.

Aujourd’hui, nous avons le devoir de nous réinventer, de devenir l’interlocuteur polyvalent privilégié de nos éleveurs en étant attentifs à leurs objectifs, notamment techniques, économiques et environnementaux », a déclaré Jonas Cuvillier1, praticien mixte à Bosc-le-Hard (Seine-Maritime), lors de la 2e édition du e-Congrès de la santé animale (MSD) du 22 au 28 mars derniers. Pour notre confrère, le métier de vétérinaire rural est en effet en pleine évolution. Alors que dans les années 1980, il était considéré comme un notable et ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr