La Semaine Vétérinaire n° 1899 du 14/05/2021

DOSSIER

CÉLINE GAILLARD-LARDY

L’ATTRAIT POUR L’EXERCICE LIBÉRAL FAIT-IL ENCORE VIBRER LES JEUNES ARRIVANT SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL ? LES ATTENTES EN TERMES DE QUALITÉ DE TRAVAIL ET DE VIE PERSONNELLE SONT-ELLES TOUJOURS COMPATIBLES AVEC UN EXERCICE INDÉPENDANT ? CES PROBLÉMATIQUES NON SPÉCIFIQUES AU MONDE VÉTÉRINAIRE FRANÇAIS TOUCHENT L’ENSEMBLE DES PROFESSIONS LIBÉRALES ET DES PAYS EUROPÉENS.

Selon une étude MSD Santé animale et du Syndicat national des vétérinaires d’exercice libéral (SNVEL), réalisée auprès d’étudiants vétérinaires de France, Belgique et Roumanie, la pratique libérale attire moins de jeunes confrères et consœurs : si 97 % d’entre eux souhaitent être praticiens, le statut salarié est envisagé pour 43 % d’entre eux, l’exercice libéral pour 43 % et les 14 % restants envisagent une collaboration libérale1. Une liberté dans le travail L’exercice libéral offre une autonomie dans le travail, la prise de décision et la rémunération. ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr