La Semaine Vétérinaire n° 1895 du 16/04/2021

BIOLOGIE MÉDICALE

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

FORMATION

GWENAËL OUTTERS

CONFÉRENCIÈRE

SUZY VALENTIN, Dipl. ACVIM et ECVIM-CA, cheffe du service de médecine interne, CHV Pommery, Reims.

Article rédigé d’après une conférence présentée au congrès de l’Afvac, en novembre 2019, réactualisé.

L’urée provient de la détoxification de l’ammoniaque issue de la dégradation des protéines par le foie et est éliminée par voie urinaire. L’urémie est donc un indicateur indirect des fonctions hépatique et rénale. L’hyperurémie peut résulter d’un manque d’élimination rénale, d’un déficit de détoxification hépatique de l’ammoniaque, d’une production augmentée (saignements gastro-intestinaux à l’origine de la digestion de l’hème de l’hémoglobine) ou d’une absorption augmentée (alimentation très riche en protéines). Il faut toujours se fier aux intervalles de références donnés ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK