La Semaine Vétérinaire n° 1894 du 09/04/2021

CONFÉRENCE

PRATIQUE MIXTE

FORMATION

CLOTHILDE BARDE

CONFÉRENCIER

JACQUES DEVOS, commission parasitologie de la Société nationale des groupements techniques vétérinaires (SNGTV).

Article rédigé d’après la conférence présentée lors du congrès de la Société nationale des groupements techniques vétérinaires (SNGTV) du 28 au 30 octobre 2020 à Poitiers.

Grande douve – Fasciola hepatica –, petite douve – Dicrocoelium lanceolatum – et paramphistome – Calicophoron daubneyi – sont les trois espèces de trématodes présentes en France métropolitaine. D’importance clinique, zootechnique ou épidémiologique variable, ces parasites posent des problèmes en termes de modalités de traitements (contraintes réglementaires), notamment par leurs délais d’attente. Plusieurs méthodes de diagnostic La contamination des ruminants se fait généralement en automne avec une persistance dans le foie pour la grande douve et la petite douve et dans le réticulo-rumen pour les paramphistomes. Pour le ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK