Manifeste - La Semaine Vétérinaire n° 1894 du 09/04/2021
La Semaine Vétérinaire n° 1894 du 09/04/2021

LIVRE

COMMUNAUTÉ VÉTÉRINAIRE

Auteur(s) : MICHEL BERTROU

Dans ce livre bref, Jean-Louis Gouraud1 évoque un cheval de haute école à la retraite, qui, seul, s’amusait à se mettre au pas espagnol et au piaffer. Une illustration parfaite de ce que tout bon cavalier sait déjà : le travail avec le cheval n’est pas pour lui une aliénation mais participe au contraire à son bien-être. Répondant ici aux antispécistes qui voient le bonheur du cheval dans son retour à la liberté sauvage et contestent ses diverses utilisations, l’écrivain-cavalier montre que la relation unique qui nous unit à lui depuis des millénaires nous a non seulement transformés mais a permis aussi de préserver cette espèce. Depuis un siècle, les évolutions de la société (mécanisation, urbanisation) ont profondément remanié la place du cheval à nos côtés et dans le contexte d’une nouvelle crise de la filière équine, que le succès des idées antispécistes pourrait aggraver, ce plaidoyer de Jean-Louis Gouraud réaffirme que le cheval constitue un lien essentiel avec une nature dont nous nous sommes éloignés. Là réside son avenir. Un livre à faire lire à ceux qui aiment le cheval sans bien le connaître.

1. Voir La Semaine Vétérinaire n° 1853 du 8 mai 2020, page 43.

Le cheval, c’est l’avenir de Jean-Louis Gouraud, éditions Actes Sud, 10 x 19 cm, 80 pages, 8 €.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr