La Semaine Vétérinaire n° 1894 du 09/04/2021

GASTRO-ENTÉROLOGIE CANINE

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

TANIT HALFON

Si les études cliniques manquent encore pour valider cette pratique, des premiers résultats montrent déjà son intérêt pour la parvovirose canine. Sa mise en œuvre repose avant tout sur des critères précis de sélection du donneur.

En médecine humaine, la transplantation du microbiote fécale fait partie des soins courants. Cette pratique est ainsi devenue depuis les années 2010 le traitement de référence de la colite pseudomembraneuse due à Clostridium difficile, avec des publications montrant une efficacité de plus 80 %, en comparaison avec des patients traités aux antibiotiques. En pratique, on l’envisage au-delà d’un deuxième échec d’une antibiothérapie ciblée. En médecine vétérinaire, les connaissances sur cette pratique découlent principalement d’expériences individuelles de spécialistes en gastro-entérologie, et il ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK