La Semaine Vétérinaire n° 1894 du 09/04/2021

QUALITÉ DE VIE

ENTREPRISE

FRANÇOISE SIGOT

Déjà présents avant la crise sanitaire, le stress, l’absentéisme, l’intensité du travail augmentent depuis un an. Autant d’éléments qui influent négativement sur les risques psychosociaux. Risques qu’il est impératif de guérir, mais surtout de prévenir.

Depuis plusieurs années déjà, moult spécialistes alertent sur la dégradation des conditions de travail et son impact sur les risques psychosociaux (RPS). La crise, qui a bouleversé quasiment du jour au lendemain les organisations, vient ajouter son lot d’éléments déstabilisants, pour les dirigeants d’entreprises comme pour leurs collaborateurs. Et peut-être d’autant plus dans les cliniques vétérinaires où le télétravail n’est guère envisageable, alors que les contraintes se multiplient et que la charge de travail est forte. Cela étant, au-delà de ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr