La Semaine Vétérinaire n° 1894 du 09/04/2021

DOSSIER

FRÉDÉRIC THUAL

DANS UN PAYS OÙ MEURENT CHAQUE ANNÉE 1,7 MILLION D’ANIMAUX DE COMPAGNIE, LA FIN DE VIE ANIMALIÈRE EST L’OBJET DE MULTIPLES INITIATIVES DANS LE PAYSAGE VÉTÉRINAIRE. LES ACTEURS DES POMPES FUNÈBRES RELÈVENT LEURS MANCHES.

Gédéon, 17 ans, diabétique, victime de convulsions dans la nuit, un chat banal au regard des centaines de milliers de matous décédés chaque année, pas banal à mes yeux embrumés au petit matin dans une salle aseptisée d’un CHV. « Vous pouvez le reprendre, vous nous le ramènerez dans huit jours », avise le professionnel. « C’est dur comme décision », dis-je devant donner le feu vert à cette fatale intervention. « Mais non, ce n’est pas dur », tranche le praticien. N’est pas professionnel de ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK