La Semaine Vétérinaire n° 1893 du 02/04/2021

EXPRESSION

LA QUESTION EN DÉBAT

CHANTAL BÉRAUD

Savoir comment réagir au mieux au deuil d’un enfant qui perd son animal de compagnie n’est pas chose facile… Dans de telles circonstances, prendre du temps et faire preuve d’empathie font partie des règles d’or du savoir-être que les praticiens développent peu à peu avec l’expérience.

NE PAS CONFONDRE DORMIR ET MOURIR LAURE LE BAIL (A 03)Praticienne canine à Paris Je constate que les enfants sont souvent plus choqués que leurs parents : ils ont un vrai deuil à vivre, y compris pour un lapin, un cochon d’Inde ou une souris. D’ailleurs, pour les plus jeunes enfants, le décès de l’animal de compagnie est souvent leur première rencontre avec la mort. Et ils ont tendance à confondre l’animal qui dort et l’animal mort. J’ai donc régulièrement des parents qui ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr