La Semaine Vétérinaire n° 1893 du 02/04/2021

DOSSIER

EN FRANCE, LA PRÉVENTION ET LA LUTTE CONTRE LES MALADIES ANIMALES DÉPENDENT D’UN RÉSEAU PUBLIC-PRIVÉ PERFORMANT ORGANISÉ AU SEIN DE L’ESA (ETAT, ORGANISMES SCIENTIFIQUES, LABORATOIRES D’ANALYSES, ORGANISMES REPRÉSENTANT LES ÉLEVEURS, VÉTÉRINAIRES, CHASSEURS…). QUELS PROGRÈS RESTE-T-IL CEPENDANT ENCORE À FAIRE ? TÉMOIGNAGE D’ÉRIC FÉVRIER (ALFORT 1980), VÉTÉRINAIRE MIXTE À DOMINANTE RURALE ET MAIRE À SAINT-MAMET-LA-SALVETAT (CANTAL).

Pour être encore plus efficace - notamment contre les zoonoses - faudrait-il davantage d’interconnexions entre la santé vétérinaire et la santé humaine ? Oui, certainement. Malheureusement, certains administrateurs en santé humaine considèrent toujours qu’ils savent tout bien faire seuls ! Par exemple, lors de la première période de confinement, force est de constater que tout a été centralisé par les hôpitaux. Et ce alors que les vétérinaires apprennent dès l’école à gérer des épidémies, des zoonoses. Ce qui n’est pas le cas des médecins. Nous ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr