La Semaine Vétérinaire n° 1892 du 26/03/2021

IMPÔT

ENTREPRISE

JACQUES NADEL

À compter des exercices clos au 31 décembre 2020 et jusqu’au 31 décembre 2022, l’entreprise peut choisir d’étaler l’imposition de l’écart de réévaluation de ses immobilisations amortissables ou de la reporter jusqu’à la cession pour ses immobilisations non amortissables. Ce décalage de trésorerie peut être le bienvenu en période de crise sanitaire.

La réévaluation libre des actifs immobilisés est expressément autorisée par l’article L. 123-18 du Code de commerce. Les porter à leur valeur actuelle (le coût historique est remplacé par la valeur d’utilité du bien) entraîne en principe une plus-value imposable immédiatement. Seules les immobilisations corporelles et les immobilisations financières (titres de participation) peuvent faire l’objet d’une réévaluation. Les immobilisations incorporelles sont expressément exclues de ce dispositif. Il en est de même pour les stocks et les valeurs mobilières de placement. Lorsqu’elle ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr