La Semaine Vétérinaire n° 1892 du 26/03/2021

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

MARTINE KAMMERER

Professeure de toxicologie à Oniris (ENV de Nantes)

L’étude menée par nos confrères vétérinaires anglais est préoccupante, car elle montre que les antiparasitaires administrés aux animaux de compagnie sont des substances qui peuvent persister durant des semaines dans l’environnement en étant toxiques pour nombre d’organismes qui y sont exposés (poissons, insectes, etc.). Il apparaît donc effectivement utile aujourd’hui d’avoir plus de données sur la résistance dans l’atmosphère, l’eau et le sol des principales molécules utilisées chez le chien et le chat, tant par voie interne qu’externe. En ville, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK