La Semaine Vétérinaire n° 1891 du 19/03/2021

ENV

ANALYSE

TANIT HALFON

Un récent rapport de l’Institut des politiques publiques a mis en lumière les inégalités d’accès aux grandes écoles françaises, suivant l’origine sociale et géographique des étudiants, ainsi que le genre. Un manque d’ouverture que l’on retrouve aussi au niveau des écoles nationales vétérinaires.

Quelle démocratisation des grandes écoles depuis le milieu des années 2000 ? » est le titre d’un rapport de l’Institut des politiques publiques (IPP), publié fin janvier. La conclusion : les politiques d’ouverture de ces écoles n’ont pas atteint leur objectif de diversification. Qu’en est-il pour les écoles nationales vétérinaires ? Selon les données du rapport1, les ENV ne font pas exception pour ce qui est de l’origine sociale des étudiants. En 2016-2017, 63 % des effectifs des écoles vétérinaires appartenaient aux catégories socioprofessionnelles (PCS) ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr