La Semaine Vétérinaire n° 1891 du 19/03/2021

ÉQUIPEMENT

ENTREPRISE

FABRICE JAFFRÉ

Le nombre d’attaques informatiques a quadruplé en un an. En France, le coût moyen des cyberattaques s’élève à 35 000 €. Les cyberpirates s’attaquent également aux petites entreprises, dont les établissements vétérinaires, en adaptant le montant de leur rançon aux capacités de la structure. Décryptage des précautions à prendre.

Notre confrère Fabrice Jaffré, fondateur de Kena conseil (formation RGPD et conseil en conformité RGPD pour les TPE), est titulaire du certificat de spécialisation de délégué à la protection des données du Conservatoire national des arts et métiers de Paris, membre de l’Association française des correspondants à la protection des données à caractère personnel

Le risque zéro n’existe pas. Ainsi, entre 2019 et 2020, en France, le nombre d’attaques informatiques a été multiplié par 4 en un an1 : le coût moyen s’élève à 35 000 €2. Mais le respect de certaines règles va protéger des conséquences de nombreux incidents qui ne sont pas dus aux cyberattaques (incendie, crash de disque dur, dégât des eaux, fausse manipulation, vol d’ordinateur, etc.), et dédouaner en partie le responsable de sanctions de la Commission nationale informatique et libertés (Cnil) et ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK