La Semaine Vétérinaire n° 1889 du 05/03/2021

RECHERCHE

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

TANIT HALFON

Elle toucherait en priorité les jeunes bouledogues anglais mâles, en association avec une splénomégalie ou des masses spléniques, et une hyperglobulinémie. Cette découverte montre qu’une lymphocytose à cellules B chez un bouledogue anglais n’est pas forcément révélatrice d’un processus tumoral sous-jacent.

Un bouledogue anglais présentant une lymphocytose à cellules B n’est pas forcément atteint de leucémie lymphoïde chronique à cellules B (LCCB), mais peut être sujet à un syndrome non connu à ce jour, la lymphocytose B polyclonale, a révélé une récente étude américaine, publiée dans le Journal of veterinary internal medicine (ACVIM)1. Cette découverte, si elle est confirmée par d’autres études, apparaît comme une avancée médicale majeure puisqu’elle permettrait d’éviter les surdiagnostics, et donc les traitements inutiles, voire les euthanasies. ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK