La Semaine Vétérinaire n° 1888 du 26/02/2021

DOSSIER

FRÉDÉRIC THUAL

PARMI LES 3 000 MÉDICAMENTS DISPOSANT D’UNE AMM EN FRANCE, MOINS D’UNE CENTAINE SOUFFRE CHAQUE ANNÉE DE RUPTURES D’APPROVISIONNEMENT. UN DÉFAUT JUGÉ « CRITIQUE » DANS 10 % DES CAS POUR GARANTIR LA SÉCURITÉ MÉDICALE ET LE BIEN-ÊTRE DES ANIMAUX. POUR LES AUTRES, L’INDISPONIBILITÉ GRANDISSANTE OBLIGE LES PRATICIENS À JONGLER POUR MAINTENIR UNE MÉDECINE DE QUALITÉ. RENCONTRE AVEC DES PRESCRIPTEURS ET PRODUCTEURS.

Vaccins, antibiotiques, anti-inflammatoires, traitements pour l’insuffisance rénale, compléments alimentaires… À en croire les praticiens, le phénomène des ruptures d’approvisionnement de médicaments vétérinaires ou de leur simple indisponibilité serait devenu systémique. Que ce soit en rurale, en équine ou en canine, nul ne se sent épargné. « Dans une structure comme la nôtre, indique Yannick Pérennès, directeur général du CHV Pommery, à Reims, nous passons une grosse commande par semaine. Il y a dix ans ou vingt ans, on avait un ou ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK